Pourquoi WordPress est, à mon avis, le meilleur système de gestion de contenu pour tenir un blog ?

Dans cet article, je vais aller droit au but. Eviter de blablater inutilement sur le sujet.

Pour faire court, parmi les Systèmes de Gestion de Contenu (SGC ou CMS en anglais), j’ai essayé Joomla! pendant un certain temps au début des années 2000. J’avais même un blog qui parlait de cet outil. J’ai, par ailleurs, voulu essayer Drupal et Typo3 et Spip (essentiellement car il s’agit d’un outil français et que je suis sans doute un peu chauvin ;-)).

Pour information ou mémoire, un Système de Gestion de Contenu est un outil développé dans un langage informatique (PHP par exemple) que l’on installe chez un hébergeur de sites et qui nous permet de tenir un site ou blog sans avoir à maîtriser le codage.

N’étant pas développeur Web, ne maîtrisant pas ces notions de codage et n’ayant pas l’esprit qui va avec. Je peine à me plonger dans une mécanique trop compliquée (pour moi).

Partant de ce constat, j’ai très vite éliminé Drupal, Typo3 et Spip car, de mon point de vue, les étapes à suivre pour construire un blog sont trop techniques (Je sais que je ferais hurler des fans de ces outils en disant cela, mais c’est un fait pour moi).

J’avais besoin d’un Système de Gestion de Contenu « ultra » intuitif. Un outil me permettant au maximum de me consacrer au contenu de mon blog, et pas à sa maintenance ! ou à son évolution !

C’est alors que je suis tombé sur Joomla! qui m’a réellement séduit car je pouvais très facilement ouvrir un site basique et qui fonctionne. J’ai été séduit par les possibilités d’ajout de fonctionnalités offertes. Joomla! a développé une logique (pas complètement claire) de « composants » (componants), « modules » (modules) et « extensions » (plugins) qui enrichissent l’outil. J’ai, également, été séduit par les possibilités offertes de changer l’habillage de mon site avec des « templates » (thèmes ou modèles d’habillage) qui ré-habillent de fond en comble mon site. C’est à cette époque que j’ai découvert un site comme Yoothemes qui proposait une collection de thèmes payants mais très impressionnant visuellement. Je leur en avais d’ailleurs acheté un. (A cette époque, ils ne proposaient que des thèmes pour Joomla!… …aujourd’hui, ils en proposent aussi pour WordPress).

Avec mon site sous Joomla!, au début des années 2000, j’étais « relativement » satisfait. Cependant, je voyais bien sur internet que l’apparence des sites et des blogs se standardisait, respectait de plus en plus certaines règles que je ne respectais pas.

Par exemple,

  • au sein des articles, les images pouvaient être enchâssées dans le texte (comme pour un magazine papier). Elles pouvaient être centrées, justifiées à droite, ou à gauche.
  • une barre latérale « sidebar » (le plus souvent) à droite donnait accès à certains liens, à des articles populaires, à des commentaires, etc.
  • un système de commentaires permettant aux lecteurs de donner leur avis
  • les réseaux (facebook, twitter,..) et média (Youtube,..) sociaux s’implantaient sur de plus en plus de  sites.
  • etc.

C’est à ce moment là que j’ai commencé à être sérieusement frustré par Joomla! qui n’offraient pas certaines de ces nouvelles fonctionnalités, ou bien les proposaient de manières pas très intuitives.

Il était, par exemple, difficile de pouvoir insérer une image dans un article comme je le voyais sur de nombreux sites ; c’est à dire télécharger, redimensionner et insérer l’image au milieu du texte d’un article. Rien que cela commença à sérieusement m’énerver.

Joomla! a pris le parti, de ce que j’ai compris, de s’orienter d’avantage vers un outil de fabrication de sites institutionnels (portail d’entreprise comme le site de Peugeot par exemple).

Je suis donc parti en quête, en 2005, d’un outil de gestion de contenu plus approprié pour un blog. Je n’ai pas eu à chercher beaucoup pour tomber sur WordPress qui commençait son ascension fulgurante !

Tout ce que j’avais vu de séduisant, sur un  nombre croissant de blogs, étaient proposé dans WordPress. Tout y était intuitif (insertion d’images, de vidéos, les commentaires, la connexion avec les réseaux sociaux, et bien plus…). Je n’en revenais pas !

Comme Joomla!, WordPress fonctionnait sous PHP, avec une base MySQL (je vous expliquerait la notion de base plus tard). Comme Joomla!, WordPress proposait de nombreuses extensions permettant d’enrichir le blog. Comme Joomla!, WordPress était gratuit ! Pourquoi attendre ?!?

Du jour au lendemain, en moins d’une journée, j’ai créé mon premier blog avec WordPress. Cet outil de gestion de contenu est d’une simplicité désarmante !

Depuis, WordPress a complètement écrasé ses concurrents et fait tourner aujourd’hui 29 % des sites web dans le monde contre 3,4 % pour Joomla! et et 2,2 % pour Drupal. (données 2017 ; 53,4 % des sites n’utilisent pas de Système de Gestion de Contenu).

Gratuit ! Ultra intuitif ! Leader (et donc avec la plus large communauté) ! Pourquoi hésiter ? Voilà pourquoi, pour moi, WordPress est – sans conteste – LE système de gestion de contenu que vous devez choisir si vous souhaitez créer un blog, et pourquoi pas en vivre.

Notez que WordPress propose deux versions de sa solution :

  •  une solution « clef en main »  où WordPress vous propose d’héberger votre blog et s’occupe de tout (wordpress.com)
  • une solution que vous pouvez télécharger gratuitement pour l’installer chez un hébergeur (je vais bientôt vous en dire plus sur la notion d’hébergement) de son choix (wordpress.org)

Si vous voulez juste bloguer sans espérer en retirer de revenu, la première option pourra vous convenir. Si, par contre, vous ambitionnez d’en tirer des revenus (même quelques sous!), vous devrez impérativement vous tourner vers la seconde solution. En effet, vous ne pouvez pas monétiser par des publicités un blog hébergé sur wordpress.com.

J’espère, par mon expérience, vous avoir – sinon convaincu – du moins aidé à y voir plus clair pour choisir votre Système de Gestion de Contenu.

N’hésitez-pas à me laisser un commentaire, ça fait toujours plaisir.